La vie de la nature

Bonjour.
Si vous vous êtes égaré ici , sachez que cet espace n'a pour but que de partager quelques photos de mes émerveillements devant toute la diversité
offerte par dame nature et que l'on peut rencontrer à deux pas de sa porte. Toutes les photos présentées ont été réalisées sur le terrain. N'étant pas un
spécialiste vous voudrez bien me signaler dans le commentaire les erreurs que vous pourriez trouver.
De même un petit mot lors de votre visite est le bienvenu.
Merci à vous pour votre attention.
Henri
.....................................................................Cliquer sur la photo pour l' agrandir.........................................................................

jeudi 19 juillet 2018

Mézenc 15 juillet

Sortie sur le Mézenc à partir de la croix de Peccata.

Le Mézenc (1753 mètres) vue de la maison forestière :



Dés le départ du parking de la croix de Peccata la centaurée noire ( Centaurea nigra ) (astéracée):

La serratule des teinturiers ( Serratula tinctoria ) (astéracée) autrefois elle était utilisée en teinturerie car ses feuilles contiennent un colorant jaune :


En lisière de forêt le doronic d'Autriche ( Doronicum austriacum ) (astéracée) :




il côtoie la laitue de Plumier ( Lactuca Plumieri ) (astéracée) :


 A ne pas confondre avec la laitue des Alpes, cette dernière a le calice et les pédicelles poilus alors que chez la laitue de plumier ceux ci sont glabres; sur l'image ci dessous on peut voir à gauche Lactuca plumieri et à droite Lactuca alpina :
 
Dans le sous bois le streptope à feuilles amplexicaules ( Streptopus amplexifolius ) famille des colchicacées dévoilait ses fleurs aux pédicelles étrangement genouillés. Cette plante est protégée !! 
Plante en fleurs et détails des fleurs :
 
 
 Plante en fruits :
 

Toujours en sous bois, le lycopode en massue ( Lycopodium clavatum ) (lycopodiacée) passe inaperçu au milieu des mousses auxquelles il ressemble; lui aussi est protégé !! :


A la sortie du bois nous apercevons notre but, la croix du Mézenc située en Haute Loire et qui culmine à 1744 mètres : 
mais aussi les fleurs dorées du millepertuis de Richer (Hypericum richeri ) une hypéricacée protégée en Auvergne :


 
Détail des fleurs et calices ponctués de nombreuses glandes :



Détail de feuille avec des glandes noires sur tout le pourtour :

De nombreux papillons faciles à photographier lorsqu'ils se nourrissent :
le gazé ( Aporia crataegi ) :

 vu de face :

Un couple en plein effort :

Le cuivré écarlate ( Palaeochrysophanus hippothoe ) :
Ou encore le cuivré commun ( Lycaena phlaeas ) :
Au bord du sentier dénudé de nombreux plants de centaurée pectinée ( Centaurea pectinata ) (astéracée) aisément identifiable avec ses bractées à l'appendice plumeux fortement rabattu vers l'extérieur. Encore une plante protégée !!

 Détail :
 L'odeur suave de l'églantier des Alpes ( Rosa pendulina ) (rosacée) nous indique sa présence bien avant de l'apercevoir :


  Les fruits pendants lui ont valu son nom latin :

En bordure du sentier le cotonaster commun ( Cotoneaster integerrimus ) (rosacée) et ses fruits d'un rouge éclatant :


Le sommet :
Prés du sommet le séneçon à feuilles d'adonis ( Jacobaea adonidifolia ) (astéracée) :




Au milieu des pierriers le séneçon blanc ( Jacobaea leucophylla ) une astéracée, endémique du Mézenc et des Pyrénées, dresse ses fleurs jaune d'or. Plante protégée !! :



  Dans la pente un hybride entre le séneçon à feuilles d'adonis et le séneçon blanc : le séneçon merveilleux ( Jacobaea X mirabilis ). Une superbe plante rarissime en France; quelques pieds sur le Mézenc.


  Dur dur pour remonter de là :
Toujours au sommet, la camarine ( Empetrum nigrum ) et ses fruits ressemblants à des myrtilles :

Vue imprenable sur les dents du diable , à gauche le chastelas et à droite la roche pointue :
Dans le pierrier, une belle araignée de la famille des salticidées (araignée sauteuse) la pellene à 3 points ( Pellenes tripunctatus )
la femelle 8 mm :

et le mâle qui se distingue de la femelle par le port d'un beau masque rouge sur la face (6 mm) tandis que les dessins abdominaux sont quasiment identiques :

En redescedant nous ne manquerons pas d'admirer un superbe parterre d'arnica (Arnica montana ) :

et nous passerons par une petite zone humide où prospère le sédum velu ( Sedum villosum ) protégé en Auvergne :

Un couple de libellules nous rend visite, ce sont des cordulégastres annelés ( Corduleaster boltonii ) :
La femelle :

La femelle en train de pondre :


Le mâle :
 Une bien belle journée riche en découverte.



2 commentaires:

  1. Merci encore une fois pour ces magnifiques photos. C'est comme si on y était. Un tapis d arnicas ! J en avais rarement vu autant ! Le sedum villosum avec des fleurs à plusieurs couleurs ! Et tout et tout... À bientôt 🔜

    RépondreSupprimer