La vie de la nature

Bonjour.
Si vous vous êtes égaré ici , sachez que cet espace n'a pour but que de partager quelques photos de mes émerveillements devant toute la diversité
offerte par dame nature et que l'on peut rencontrer à deux pas de sa porte. Toutes les photos présentées ont été réalisées sur le terrain. N'étant pas un
spécialiste vous voudrez bien me signaler dans le commentaire les erreurs que vous pourriez trouver.
De même un petit mot lors de votre visite est le bienvenu.
Merci à vous pour votre attention.
Henri
.....................................................................Cliquer sur la photo pour l' agrandir.........................................................................

mercredi 11 novembre 2020

KOICEÇA

Un nouveau   KOICEÇA pour passer quelques instants. Comme ce n'est pas si facile et pour une fois je met la fleur et le fruit. Prenez soin de vous et soyez sage.

 


 

dimanche 18 octobre 2020

La belladone Atropa belladonna

 La belladone (
Atropa belladonna) est une plante de la famille des solanacées (comme la tomate ou la pomme de terre) mais toute la plante est d'une très grande toxicité. Elle peut atteindre 2 mètres de haut. 

Les fleurs violet-brunâtre sont longues de 3 à 4 cm. Les fruits sont une baie noire luisante en forme de cerise. La floraison débute fin mai et peut se poursuivre jusqu'en septembre. 

Poison mortel, la belladone doit son nom au fait que, à la renaissance, les élégantes italiennes appliquaient sur leurs yeux quelques gouttes d'une infusion à base de la plante. Ceci avait pour effet de dilater leur pupilles et de leur donner de profonds yeux noirs. Ce regard sombre aurait eu le pouvoir de séduire les gentilshommes de l'époque.




 

samedi 17 octobre 2020

Quelques châteaux et divers d'octobre

Quelques images de paysages, châteaux et divers de ce début octobre bien frisquet.

Château de Bouzols  Arsac en Velay  édifié à partir du XI ème siècle seul l'énorme donjon fait partie du château primitif. (43)  :

 
Château de Vaux  St Julien du Pinet (43). Le donjon date de la fin du 14e siècle. En 1653, le château passe à la famille Jourda de Vaux qui le possède encore:
 
Château de Servières  St Didier sur Doulon (43). Château du XIII ème siècle il a été très peu remanié depuis :
 
Château du Pont de Mars  Le Chambon sur Lignon (43). Totalement reconstruit en 1928 sur un terrain plus élevé avec les pierres d'origine du château originel :
 
Château de Vachères  Présailles (43). Sa construction date de la fin du XIII ème siècle :
 
Château de Chamblas St Etienne Lardeyrol (43). Bâtisse du XIIème siècle :
 
Château de St Germain Laprade (43). La majeure partie remonte au début du XV ème siècle avec des adjonctions et remises en état aux XVII et XIX ème siècles :
 
 
La tour de Borne (07) qui domine les gorges de la Borne. Un paysage grandiose :

 
Automne en descendant sur la vallée de la Borne (07) au bout de la route qui serpente à flanc de montagne, le village et la rivière :
 
 
Soleil d'automne sur les pentes de la vallée de la Borne (07) :
 

 

Au bout du sentier la chapelle St Joseph de l'Etoile à Montusclat (43). Construite en 1890, elle est rénovée en 2000 :


 Le village de St Arcon d'Allier, au second plan Chanteuges (43) :

 

La vallée de l'Allier avec au premier plan Le Nouveau Monde. L'Allier marque la limite entre la Haute-Loire et la Lozère. Le magnifique viaduc de Chapeauroux et, sur la gauche, le village. A noter que Le Nouveau Monde doit son nom aux constructeurs de la voie ferrée Paris-Nimes qui longe l'Allier en passant par des endroits inaccessibles :

 Automne dans le Cézallier au second plan le Sancy : 

 

 Reflets sur le lac de Malaguet :

Une vue sursaturée du ravin de Corboeuf à Rosiéres :

Enfin, j'ai fini par trouver les schtroumfs (on a le droit de rêver) :



vendredi 2 octobre 2020

Drosera à feuilles rondes Drosera rotundifolia

La drosera à feuilles rondes (Drosera rotundifolia) est une plante de la famille des droseracées . Plante "carnivore", ses feuilles rondes sont couvertes de poils terminés par une glande rougeâtre et collante. Ces glandes sont utilisées par la plante pour attraper et digérer de petits insectes. Ses fleurs blanches sont assez difficiles à observer. On la rencontre dans les tourbières à sphaignes. 

Bien présente en Haute-Loire, particulierement sur le Mézenc :


 

lundi 21 septembre 2020

Le raisin d'Amérique Phytolacca americana

Le raisin d'Amérique (Phytolacca americana) est une plante de la famille des phytolaccaceae. Introduite d'Amérique du nord pour colorer le vin elle s'est naturalisée d’abord sur le pourtour méditerranéen; on peut la rencontrer maintenant jusqu'en Haute-Loire.

C'est une plante vivace qui disparait totalement en hiver et reparait au printemps; en quelques années, elle peut atteindre 3 mètres de haut. Elle est toxique dans toutes ses parties. c'est une envahissante à déconseiller de planter. Ses fleurs de 1cm de diamètre, en grappes allongées, possèdent 5 sépales blanc et 10 étamines. Les sépales persistants prennent une belle couleur rose foncé à mesure du murissement de la baie. La baie de 7 / 9 mm est noir-brillant à 10 loges contenant les graines. elles sont consommées par les oiseaux qui sont, eux, immunisés contre les toxines contenues.


Les fleurs à 5 sépales et 10 étamines l'ovaire vert à 10 cellules :

Les sépales et le fruit en formation :

Fleurs et fruits :

Grappe de fruits :

Détail du fruit et des sépales persistants :
Détail des sépales et restes des filets des étamines :


 

mardi 15 septembre 2020

Un après midi à Tournecol

 Quelques rencontres végétales et animales faites au cours d'un après midi passé à Espaladou et au Crouzet de Tournecol commune de St Pierre Eynac, altitude 718 mètres avec l'association botanique de Blavozy.

Reflet dans l'étang d'Espaladou :

Une orchidée , la spirante d'automne (Spiranthes spiralis) est en nombre cette année, plus de 200 pieds ont été dénombrés sur cette station:

Une plante de la famille des caryophyllacées la corrigiole des rives (Corrigiola littoralis) :
Puis nous avons vu quelques araignées dont la cyclose conique (Cyclosa conica) de la famille des aranéides
Famille des linyphidées,  la lyniphie triangulaire (Linyphia triangularis) se plaquait sur une tige de joncs :
L'épeire frelon (Argiope bruennichi) et son stabilimentum en zigzag attendait au centre de sa toile :
Quelques punaises dont la punaise à pattes rouge (Pentatoma rufipes). Elle est la seule espèce de punaise de la famille des pentatomidae et du genre des pentatoma que l'on puisse rencontrer en Europe :

La réduve à pattes rouge (Rhynocoris erythropus) est une punaise de la famille des reduvidae :
Les hérons (Ardea cinerea) étaient à la recherche d'hypothétiques grenouilles :
Un ichneumon , l'ophion jaune (Ophion luteus) faisait une course de côte sur la tige sèche d'une graminée :
Tandis que le mercure (Arethusana arethusa) profitait du nectar des dernières fleurs de l'été finissant :
Les procris (Coenonympha pamphilus) étaient très nombreux et ne quittaient pas les fleurs des panicauts, mais s'envolaient rapidement à la moindre approche :

Ici toujours le procris vu à contre jour dans le soleil :
Une guêpe solitaire Hedychrum rutilans faisait la sieste sur une épine de panicaut après s'être gavée du nectar de ses fleurs. Cette magnifique guêpe de 7mm environ est sans danger, son dard est trop petit pour pouvoir piquer :

Un poliste (famille des guêpes) Polista nympha fixant l'objectif d'un air dédaigneux :
Le même poliste vue dorsale :
Une abeille solitaire de la famille des halitidés la sphecode à face blanche (Sphecodes albilabris) possède un abdomen entièrement rouge :
Une autre abeille solitaire de la famille des colletidés celle ci, c'est Hylaeus meridionalis :
Un autre hyménoptère, de la famille des sphécidés, le sphex à ailes jaunes (Sphex funerrarius). C'est une guêpe qui fait un terrier et se nourrit de grillons en particulier mais aussi de sauterelles :
Une mouche de la famille des asilidés : Dasypogon diadema, se nourrit d'autres insectes avec une préférence marquée pour les abeilles :
Un petit papillon de nuit, l'yponomeute du cerisier (Yponomeuta padella) ne dépasse guère les 10 mm :
Un coléoptère de la famille des clairons le trichode des ruches (Trichodes alvearius). Il est appelé ainsi parce que la femelle pond ses œufs dans des nids d’abeilles sauvages mais bien plus rarement dans les ruches. La larve va alors se développer en mangeant les œufs des abeilles et effectuer sa nymphose dans le nid. Remarquer que la dernière bande de couleur à l'apex des élytres est rouge orangé, alors que chez le suivant ( Trichodes apiarius) cette dernière bande est noire !!!
Trichodes apiarus : même mœurs que le précédent.
Un superbe coléoptère de la famille des scarabéidés l'hoplie bleue métallique (Hoplia coerulea) vit le long des cours d'eau; ici, sur les orties au bord de la Sumène, c'est un mâle, la femelle est brunâtre :
Et puis, le grillon d'Italie (Oecanthus pellucens) est un insecte de la famille des grillons. Il atteint 18mm et porte deux antennes plus longues que son corps. Actif à la nuit tombé, on peut entendre les stridulations harmonieuses du mâle jusqu'à 50 mètres. Il vit caché dans les arbres, les buissons et c'est une espèce que l'on ne rencontre que très rarement. Pour ma part c'est la seule fois que je l'ai vu.