La vie de la nature

Bonjour.
Si vous vous êtes égaré ici , sachez que cet espace n'a pour but que de partager quelques photos de mes émerveillements devant toute la diversité
offerte par dame nature et que l'on peut rencontrer à deux pas de sa porte. Toutes les photos présentées ont été réalisées sur le terrain. N'étant pas un
spécialiste vous voudrez bien me signaler dans le commentaire les erreurs que vous pourriez trouver.
De même un petit mot lors de votre visite est le bienvenu.
Merci à vous pour votre attention.
Henri
.....................................................................Cliquer sur la photo pour l' agrandir.........................................................................

mardi 21 décembre 2010

Gagées de Haute Loire

Quatre espèces de gagées, familles des liliacées, sont présentes en Haute Loire.Toutes sont protégées. 

La plus précoce , la gagée de bohème ( Gagea bohemica ) est une plante naine à floraison hivernale. 
Elle apparait en plein hiver, parfois début décembre ( vue le 03 décembre 2006 ) 
et peut se rencontrer jusqu'à mi avril en fonction de l'altitude et de l'exposition; mais toujours sur sol squelettique des coulées basaltiques.   
La gagée de bohème perçant la neige :
Un peu plus tard:

 La gagée jaune ( Gagea lutea ) est en fleur dés la fin février jusqu'à mi mai. 
C'est une plante d'une vingtaine de centimètres portant une seule tige terminée par une ombelle de 3 à 10 fleurs; une seule feuille large de 0.6 à 1.5 cm. 
Se trouve très souvent sur les berges des ruisseaux et rivières.  
 

La gagée des prés ( Gagea pratensis ) en fleur de mars à avril 
préfère les pelouses et rocailles bien exposées.
Ressemble à la précédente mais possède une tige fortement anguleuse, la feuille radicale est sensiblement moins large. C'est la plus rare des gagées de Haute Loire.             
 

La gagée des champs ( Gagea villosa ) pouvait coloniser des prairies entières sur le bassin de l' Emblavés et on peut encore l'admirer de mars à mai sur quelques talus et en bordure des champs car les engrais et herbicides ont provoqué sa disparition massive par endroit. 
En quelques années elle a été éradiquée sur plusieurs hectares . Encore un bel exemple de la distance abyssale entre les discours angéliques anesthésiants et les actes de nos décideurs !!!

2 commentaires:

  1. Bravo pour cette belle récapitulation sur les Gagées !

    Mon commentaire est tardif, mais je viens de découvrir la Gagée de Bohème !

    Claude DE SAINT ETIENNE - Lézigneux Loire 42

    RépondreSupprimer