La vie de la nature

Bonjour.
Si vous vous êtes égaré ici , sachez que cet espace n'a pour but que de partager quelques photos de mes émerveillements devant toute la diversité
offerte par dame nature et que l'on peut rencontrer à deux pas de sa porte. Toutes les photos présentées ont été réalisées sur le terrain. N'étant pas un
spécialiste vous voudrez bien me signaler dans le commentaire les erreurs que vous pourriez trouver.
De même un petit mot lors de votre visite est le bienvenu.
Merci à vous pour votre attention.
Henri
.....................................................................Cliquer sur la photo pour l' agrandir.........................................................................

lundi 29 octobre 2012

Droit dans les yeux

Les araignées sauteuses ou saltiques (salticidae) possèdent comme la plupart des araignées huit yeux mais elles ont la particularité d'en avoir quatre gros orientés vers l'avant, ce qui permet de les reconnaitre facilement sur le terrain.
Elles chassent à vue en bondissant sur leur proie. 
Ces quelques photos ne sont qu'un petit aperçu de ces magnifiques petites bêtes qui, compte tenu de leur petite taille ( de 5 à 8 mm en général ), restent souvent invisibles. Pourtant elles sont très actives et colonisent à peu prés tous les milieux, l'été on pourra même en voir sur les murs externes des habitations fouiner les interstices pour voir s'il n'y a pas une petite proie.
Voici ces petites merveilles de la nature vues de face aux yeux de diva.

Et essayez de les reconnaitre ci dessous


Dendryphantes rudis mâle 6 mm vit sur les branches basses des arbres ou arbustes:
 

 Dendryphantes rudis femelle 7 mm:
Au creux de la main, elle est pas mignonne!!!
 


Euophrys herbigrada 5 mm vit en prairies:
 

Menemerus semilimbatus 7 mm sur les murets ensoleillés, femelle:
 
 

 Menemerus semilimbatus mâle 6 mm:
 
 


 Menemerus taeniatus 8 mm également, sur murets, zones sèches:
En train de dévorer sa proie qui n'est autre qu'une petite araignée
 



Philaeus chrysops femelle 11 mm, parmi les pierriers, plantes basses, rochers:

 

 

 Philaeus chrysops mâle 11 mm, noter le dimorphisme sexuel:
Ici, deux mâles prêts à l'affrontement pour les beaux yeux d'une femelle, le combat ne consistera qu'à une parade d'intimidation, à la suite de quoi, le perdant ira chercher fortune ailleurs.
 


Cyrba algerina 7 mm, sur les pierres:
 


Evarcha arcuata femelle 8 mm sur les plantes basses, en milieu humide souvent:
 
 

Evarcha arcuata mâle aux yeux verts, 6 mm:
 

 Evarcha-jucunda 5 mm, sur plantes basses:
 

Evarcha michailovi 7 mm, sur plantes basses:
 


Heliophanus cupreus 6 mm, sur plantes basses:
 

Heliophanus auratus 5 mm, plages à galets,végétation claire:
 


Heliophanus aeneus 7 mm, plantes basses, pierriers:
 


Pellenes-tripunctatus 8 mm, prairies, landes à callune:

 


Phlegra bresnieri femelle, 8 mm landes, sol pierreux, rochers bien exposés:
 

 Phlegra bresnieri mâle 6 mm:
 


Icius hamatus femelle 6 mm, sol pierreux, rocailles bien exposées:

 Icius hamatus femelle dans son cocon et surveillant ses œufs:

Icius hamatus mâle 6 mm:
 


 Sitticus rupicola 6 mm, en altitude, pierriers rocailles:
 

Toutes les espèces ci dessus ont été photographiées en Haute Loire et en particulier dans le bassin du Velay autour de Blavozy.


Aelurillus sp une découverte de Corse, ne serait pas connue de France, les travaux sont encore en cours pour ce qui concerne l'identification de l’espèce:
 

4 commentaires:

  1. J'admire tes photos, ton travail... bravo!

    RépondreSupprimer
  2. De magnifiques clichés de haute qualité ! Cela donne (presque) envie de les caresser ! Bravo
    Seb

    RépondreSupprimer