La vie de la nature

Bonjour.
Si vous vous êtes égaré ici , sachez que cet espace n'a pour but que de partager quelques photos de mes émerveillements devant toute la diversité
offerte par dame nature et que l'on peut rencontrer à deux pas de sa porte. Toutes les photos présentées ont été réalisées sur le terrain. N'étant pas un
spécialiste vous voudrez bien me signaler dans le commentaire les erreurs que vous pourriez trouver.
De même un petit mot lors de votre visite est le bienvenu.
Merci à vous pour votre attention.
Henri
.....................................................................Cliquer sur la photo pour l' agrandir.........................................................................

lundi 22 février 2021

KOICÉÇA

Un KOICÉÇA  qui, j’espère, ne vous fera pas tourner en bourrique. Pas très facile et pourtant assez commun dans notre région.

Mais il est vrai que nous n'avons pas l'habitude de le regarder sous cet angle.

Bonne recherche.


 

mercredi 10 février 2021

Molène blattaire Verbascum blattaria

La molène blattaire ou herbe aux mites  (Verbascum blattaria) est une plante de la famille des scrofulariacées. Elle se reconnait facilement par sa tige et ses pédicelles très glanduleux ainsi que par ses fleurs espacées longuement pédicellées. Pouvant dépasser 100 cm, ses fleurs mesurent prés de 3 cm de diamètre. Les feuilles dentées sont glabres.

Plante rare en Haute-Loire on pourra la rencontrer dans le bassin du Velay ou le Brivadois entre mi juin et mi août.

Détail de la tige :

Feuilles basales :
Les fleurs aux filets des étamines à poils violets :

Fleurs et capsules, on remarquera les poils glanduleux : 

Détail :

 


jeudi 21 janvier 2021

Frêne commun Fraxinus excelsior

Le frêne commun (Fraxinus excelsior) est un grand arbre de nos régions pouvant dépasser 40 mètres de hauteur. Il appartient à la famille des oléacées et a une longévité d'environ 200 ans.Il se reconnait aisément même l'hiver grâce à ses gros bourgeons noir

On le rencontre un peu partout aux abords des villages, en limite des propriétés. Très utilisé autrefois pour la fabrication de manches d'outils, son feuillage servait aussi à nourrir les animaux d'élevage.


Fleurs mâles :

 Fleurs femelles et bourgeon caractéristique :

Samares :


 

mardi 12 janvier 2021

Le corbeau et le renard

 Vu le 11 01 2021 près de Boussoulet (43). 

Photo prise de la voiture vitre ouverte et presque à l'arrêt. 

J'avais repéré le renard avant de l'avoir à portée d'appareil. Cela n'a duré que 2 ou 3 secondes avant sa fuite. Pas le temps de zoomer. Ce n'est qu’après que j'ai remarqué l'oiseau noir perché au sommet de l'arbre, et je pense en fin de compte qu'il s'agit d'une corneille, mais bon je ne vais pas faire la fine bouche.



mercredi 30 décembre 2020

Meilleurs voeux pour 2021

 


Le trèfle fraise Trifolium fragiferum

 Le trèfle fraise (Trifolium fragiferum, famille des fabacées) doit son nom à la forme de l'inflorescence en capitule globuleux de 15 à 20mm de diamètre, rosâtre qui rappelle une fraise. C'est une plante rampante. Ses tiges velues s'enracinent aux nœuds. Ses fleurs rose pâle, petites, sont visibles de fin mai à septembre. Peu commune en Haute-Loire elle n'est présente qu'en de rares stations du bassin du Puy et du Brivadois. 


mercredi 9 décembre 2020

Automne juste avant le confinement

Quelques photos réalisées entre le 20 et le 28 octobre.


Le site des cyprès chauves de St Baudille de la tour (38). Un lieu enchanteur et surprenant :

Le sentier qui longe l'étang des cyprès chauves :

La cascade de la roche, à moins de 100 mètres des cyprès :

 

Vallée de l'Allier

La chapelle de Ste-Marie-des-Chazes commune de St-Julien-des-Chazes (43) Sur la rive droite de l'Allier sur lequel elle se mire au soleil couchant d'automne. Sa date de fondation est attribuée au XII ou XIII ème siècle :

Le château de St-Didier-d'Allier. Connu à partir de 1256, il fait partie de la dot de la fille de Pons de Glavenas lors de son mariage avec Odon de Gavaret qui en hérite définitivement en 1281 :

Château de la Baume commune de Alleyras. Mentionné dès 1301, il est en partie brulé en 1579 puis restauré; les travaux se poursuivirent jusqu’au début du XVIII ème siècle. C'est la même famille qui depuis 700 ans le possède aujourd'hui :

Château de Prades dont il ne reste plus que le soubassement des murailles. Propriété des seigneurs de Montlaur dès 1245, il passe de main en main par divers propriétaire pour finir chez les seigneurs d'Apchier en 1767 qui le vendent dés les lendemains de la révolution.

Au centre l'Allier qui fait office de limite entre la Haute-Loire à droite et la Lozére à gauche. Rive gauche donc, Chapeauroux et, au premier plan la gare, au fond le viaduc de Chapeauroux; viaduc ouvert en 1870 depuis Langeac en direction de Langogne. Les travaux de cet ouvrage d’art auraient été commencés en 1869 .Réalisé en maçonnerie, il se développe sur 433 m de longueur pour une hauteur de 17 m et se compose de 28 arches de 12 m d’ouverture chacune. Au dernier plan on devine la route qui taille le montagne pour aller à St Christophe d'Allier. Au centre de l'image le pont routier du Nouveau monde commune de St Haon. Ce pont de pierre est inauguré le 02 décembre 1880. Avec une longueur totale de 525 m, 8 arches en plein cintre de 18,4 m d'ouverture et 9,20m de haut, 7 piles de 3,5 m d'épaisseur, ce pont est l'un des plus grands de ce genre pour le département de la Haute-Loire. A droite, le Nouveau monde.

 

Le bassin du Velay

La ville du Puy en Velay au soleil couchant :

Le jardin Henri Vinay :

Le château de Ceyssac la roche. Apparait dans des textes dès 1142; il est conservé par les Polignac jusqu'en 1693. Le dernier baron de Ceyssac fut dépossédé de ses droits seigneuriaux en 1789. L'église romane semi troglodytique est remarquable par son clocher-mur :

Le château du Villard commune de St-Germain-Laprade. Situé au bord de la Gagne, du XI ème au XV ème siècle le Villard est la possession des seigneurs de Goudet puis aux Latour-St-Vidal qui le conservent jusqu'à la révolution où il est saisi et vendu comme bien d'émigré. A l'état de ruine il est acheté et restauré en 1860 par le docteur Charles Auguste Reynaud médecin renommé de Haute Loire.

Le hêtre penché annonçant la fin de l'automne :